Groupes de cariatides au Louvre

Où ? Au Louvre sur le Pavillon Sully ( anciennement Pavillon de l’Horloge) côté cour carrée – 1er arrondissement

Remarque : Ces cariatides du dernier étage ont la particularité d’être groupées par deux.

Dans les deux groupes à l’extérieur de la façade les statues sont côte-à-côte, dans les deux groupes intérieurs elles sont l’une derrière l’autre.

Architecte français du Pavillon de l’Horloge : Jacques Lemercier (1585-1654)

louvre_cariatides_1er

louvre_cariatides_1er_2

louvre_cariatides_1er_3

Publicités

Quand Paris scintille d’éclats rouges, verts et jaunes

Où ? Jardin de l’Hôtel-Lamoignon, rues Pavée / Francs Bourgeois – 4ème arrondissement

C’est beau Paris la nuit ! A deux pas du musée Carnavalet, je n’avais jamais vraiment fait attention à ce petit jardin créé en 1969.

Mais après être passé devant, à pied et en pleine nuit, j’ai remarqué cette petite féerie de lumières de couleurs intermittentes à travers les grilles fermées.

Comme dans un film d’animation japonais, ce scintillement  faisait songer à des lucioles de couleurs voletant dans le noir.

Cette oeuvre d’art contemporain intitulée « Eclats rouges, verts et jaunes » date de 2004 et a été acquise par la ville en 2006.

Elle a été réalisée par l’artiste Véronique Joumard.

Note : Ce parterre utilise des lampes qui se rechargent le jour et se déclenchent la nuit.

Cette oeuvre a vocation à changer de place dans Paris.

hotellamoignon_4e

Nourrissez le Canibal !

Où ? Gare Montparnasse – 14 et 15èmes arrondissements.

Infos : Canibal est un concept français qui rend ludique le recyclage.

La machine trie et compacte  3 types de déchets :

  1. canettes en aluminium
  2. petites bouteilles plastique clair et foncé
  3. gobelets à café

Le bandit manchot écolo :

Dès que Canibal a avalé votre déchet, il lance un tirage au sort et on peut gagner quelque chose (une remise, un café gratuit…).

canibal_14e

La maison où Molière n’est pas né…

Où ? 31 Rue du Pont Neuf – 1er arrondissement

Anecdote : Attention plaque commémorative mensongère !

En effet, contrairement à ce qui est mentionné, Jean-Baptiste Poquelin (Molière) n’est pas né dans cette maison…

De plus, la date inscrite est fausse. Et oui Molière est né en 1622 et non en 1620 !

Des approximations qui n’auraient peut-être pas déplu à notre grand auteur de comédies.

rue du pont neuf_molière_1er

rue du pont neuf_molière détail_1er